Vendre vide ou loué ?

Nombre de propriétaires restent dans l’idée qu’il vaut mieux attendre le départ de leur locataire pour envisager la vente de leur bien, car « on vend toujours mieux vide que loué …».  Fake News comme on dit aujourd’hui ! L’erreur étant cependant relative car portant uniquement sur « toujours ».

Or selon la typologie du bien, sa situation et bien évidemment sa rentabilité locative, certains biens trouveront bien plus facilement acquéreur avec un locataire en place, à prix égal ou même supérieur à ce que l’on pourrait en espérer vide d’occupant.

Un certain nombre d’investisseurs préféreront en effet acquérir un bien déjà loué, permettant une rentabilité immédiate et avérée, plutôt que de se baser sur un loyer annoncé et devoir trouver un locataire.

De plus, en tant que propriétaire vendeur, vous vous exonérez de l’attente de la fin de bail, de l’envoi d’un congé pour vente très formel laissant au locataire un délai de 2 mois pour y donner suite, et plus encore s’il recourt à un crédit. Vous vous exonérez également de devoir resignifier son droit de préemption audit locataire si vous vendez après son départ à un prix inférieur à celui que vous lui aviez proposé lors du congé pour vente.  Ce qui nécessite alors de conserver votre acquéreur auprès duquel vous ne pouvez pas vous engager en attendant que l’ancien locataire donne suite ou non à cette nouvelle signification…

Vendre un bien loué est donc non seulement possible, mais parfois bien plus intéressant et dans ce cas le locataire n’a aucun droit de préemption, son bail se poursuivant simplement avec le nouveau propriétaire.  

N’hésitez pas donc à nous contacter sur info@agret.com pour envisager une mise en vente de votre bien loué, nous serons heureux de vous établir une estimation de celui-ci occupé ou supposé vide pour vous conseiller au mieux.